Actualités
Espace client
Diaporama

L’auditeur d’enfants

Qui est l’auditeur d’enfants ?

Un professionnel qualifié à l’écoute du mineur, l’auditeur amiable, neutre, indépendant, impartial et compétent, qui sera à même de s’adresser à l’enfant, de l’informer sur ce qui le concerne, de recueillir sa parole et de la transmettre dans les meilleures conditions à ceux qui doivent prendre les décisions le concernant. Il ne défend, n’assiste et ne représente pas l’enfant. Il se distingue de l’avocat et du mandataire ad hoc. Il est un porte-parole.
Il peut exercer à titre libéral ou dans une structure. Il peut avoir une autre activité professionnelle et accepter des missions d’audition d’enfant ponctuelle, du moment qu’il est dûment formé et qu’il n’a aucun lien ni intérêt ou conflit d’intérêt avec les personnes concernées. 

Quand intervient une audition d’enfant ?

L’audition peut intervenir en tout domaine concernant un enfant dès lors que des décisions sont prises : en cas de séparation parentale réglée à l’amiable ou non, dans des domaines où le recueil du consentement de l’enfant s’impose (adoption, changement d’état civil, soins importants…), en cas de prises de décisions patrimoniales ou extra-patrimoniales le concernant, dans les procédures et processus de tous ordres (scolaires, administratives, civiles…) ainsi qu’en amont ou en parallèle d’une procédure judiciaire en cours.

Qui peut faire appel à un auditeur d’enfants ?

Toute personne ayant à prendre une décision concernant un enfant : les parents, les grands-parents, le représentant de l’enfant (administrateur ad hoc), son établissement scolaire en cas de procédure disciplinaire, de harcèlement ou d’orientation, un établissement de soin, un club sportif ou une fédération, un juge…  L’auditeur étant un agent de l’exercice des droits de l’enfant, l’enfant lui-même peut le demander : si ses responsables légaux lui refusent cette audition, il pourra consulter un avocat qui sera rémunéré à l’aide juridictionnelle et qui le défendra.

Comment se passe l’audition d’enfants ?

La mission de l’auditeur d’enfant se déroule en trois temps. A chaque étape, l’auditeur expose le cadre de son intervention, les règles déontologiques qu’il doit respecter, et explique le déroulement du processus ou de la procédure d’audition.

Le premier temps consiste à rencontrer ou s’entretenir avec ceux qui lui confient la mission d’audition en vue de recueillir de l’information à transmettre à l’enfant pour qu’il puisse s’exprimer à son sujet.

Le deuxième temps est l’audition à proprement parler :  
  • L’auditeur informe l’enfant qu’il a le droit de donner son opinion et qu’elle soit prise en considération, ainsi le cas échéant d’être entendu par le juge.
  • Puis il donne à l’enfant les informations nécessaires, en neutralité et en impartialité, pour que l’enfant puisse donner son opinion. Il vérifie si l’enfant souhaite s’exprimer.
  • Ensuite, il recueille sa parole d’une manière adaptée à son âge, neutre, impartiale et bienveillante. 
  • Enfin, il prépare avec l’enfant la restitution de ce que l’enfant souhaite exprimer, à ceux qui doivent décider.
Le troisième temps de la mission de l’auditeur d’enfant, est, avec l’accord de l’enfant, de retransmettre sa parole aux adultes qui ont sollicité l’auditeur d’enfant. Cette retransmission se fait à l’oral, de préférence en présence de l’enfant. Elle ne donne pas lieu à discussion. Il s’agit seulement d’un compte-rendu oral préparé soigneusement avec l’enfant.

Qu’est-ce que l’auditeur d’enfants a de spécifique ?

L’auditeur d’enfant n’est pas un psychologue, ni un juge, ni un médiateur, ni un enquêteur, ni un policier, ou un éducateur.

Il permet à l’enfant de pouvoir s’exprimer dans des conditions favorables, et d’être entendu. Avec l’auditeur, la parole de l’enfant se suffit à elle-même : elle n’est pas transformée.  Car, comme le Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies l’a rappelé, l’enfant est celui qui sait le mieux ce qui est de son intérêt, il est le meilleur expert de lui-même.
  • L’écoute de l’auditeur a pour visée de permettre aux adultes d’être informés de la parole de l’enfant, sans jugement. 
  • L’auditeur d’enfant n’a pas pour but de conseiller l’enfant, ni de le soigner, ni de le protéger, ni de l’accompagner dans des démarches. 
  • L’auditeur ne juge pas, ne conseille pas, n’analyse pas, ne commente pas, n’expertise pas, n’oriente pas, ne représente pas.
  • Il ne cherche pas non plus à instaurer un dialogue. Il instaure une expression, et une écoute de l’enfant.
  • L’auditeur d’enfant n’est pas à la recherche de la vérité ou d’un dysfonctionnement. Il laisse cela à ceux qui reçoivent la restitution.
  • L’auditeur d’enfant est soumis à la confidentialité. Sauf son devoir de signalement en cas de danger, de maltraitance ou  de violences conformément à la loi.

Combien coûte une audition par un auditeur d’enfant ?

Chaque auditeur d’enfant est libre d’établir ses honoraires.
Pour l’heure, il n’y a pas d’aide juridictionnelle allouée.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK